Accueil du site > Les sports > Basketball > Expérience scientifique en basket

Expérience scientifique en basket

vendredi 28 octobre 2011, par Guillaume Lemay, Isis Robert

Le 14 octobre 2011, l’équipe féminine juvénile AA a joué un match hors-concours contre une petite équipe d’anciennes joueuses.

Le but : Favoriser les échanges basés sur le respect entre les joueuses de l’équipe.

Hypothèses :

  1. Les échanges entre les filles sur le banc et sur le terrain devraient s’améliorer pendant la partie.
  2. Il devrait y avoir une communication plus profitable lors des prochaines pratiques.



Matériel :

  • 
L’équipe juvénile AA féminine 2011-12 

  • Gymnase du CFDL
  • 
Des marqueurs passionnés
  • 
Équipe de Intra à l’université Laval
  • 
Un ballon
  • 
Un arbitre du tonnerre



Le protocole

  1. Donner rendez-vous aux deux équipes le vendredi 14 octobre.
  2. Laisser les 9 joueuses-entraîneuses gérer leurs changements, leurs temps-morts ainsi que les commentaires à chaque arrêt de jeux.



Le point de vue de l’entraîneur

Résultats : 
Pendant la partie, les deux entraîneurs officiels ont constaté que les échanges entre les filles sur le banc et sur le terrain étaient très difficiles, mais qu’elles s’amélioraient pendant la partie. Il n’y a pas eu beaucoup de stratégies. C’est-à-dire que les changements de joueuses se faisaient de façon systématique et qu’elles n’optaient pas pour des jeux spécifiques. Notons quand même qu’une fille a pris un temps mort afin de parler à l’équipe pour trouver des stratégies pour empêcher l’autre équipe de marquer des points. Le point le plus intéressant est l’évolution de la communication lors de la pratique qui a suivi. Les filles s’affirment davantage et l’équipe s’améliore plus rapidement.

Conclusion : 
L’expérience est positive, mais il existe toujours des points à améliorer. L’expérience sera reproduite le jeudi 27 octobre pour voir s’il y aura amélioration.

Guillaume Lemay
, enseignant au département de Science et technologie et 
entraîneur de 9 filles dans l’équipe juvénile AA féminine

Le point de vue de l’athlète



En tant qu’équipe, je trouve qu’il est important de faire des parties hors-concours avant la saison, car cela nous permet de voir comment nous nous débrouillons en situation de match et cela permet également de nous habituer à chacune des nouvelles coéquipières. Ensuite, en réfléchissant sur ce match, nous pouvons apporter nos propres améliorations.


Pour la partie, nos entraîneurs, Guillaume Lemay et Jean-Michel Bélanger, ont décidé qu’ils n’allaient pas jouer leur rôle. C’est-à-dire que c’était à nous de préparer le réchauffement, de faire les changements sur le terrain et eux allaient seulement nous faire remarquer les erreurs que nous faisions pour que nous même essayions de trouver une solution sur place. Cela nous a amené à prendre du leadership et à communiquer. On peut dire que cela était un petit défi pour un premier match, mais cela nous a permis de mieux nous préparer pour la saison.

Pour ma part, j’ai aimé cette expérience, c’était à la fois une façon de m’améliorer et de m’amuser. J’ai aimé le fait que même si cette partie n’influençait pas notre saison régulière, les filles jouaient quand même sérieusement. Aussi, j’ai senti que toutes mes coéquipières se sentaient à l’aise sur le terrain avec chacune des autres. Cela m’a démontré que nous allions être unies pour la saison. 

Pour ce qui est du déroulement, nous avons essayé de ne pas trop nous laisser impressionner par des filles d’âge universitaire. Nous avons essayé de compétitionner tout au long de la partie. Nous n’étions pas toujours à l’aise sur le terrain étant donné leur style de jeu un peu différent du nôtre offensivement et défensivement.

Isis Robert, élève de cinquième secondaire